Un site web pour ne pas payer de rançons

http://www.20min.ch/ro/multimedia/stories/story/22750563

Un site web pour ne pas payer de rançons

Europol, la police néerlandaise, Kaspersky Lab et Intel Security ont lancé lundi le portail No More Ransom pour combattre l’extorsion par piratage informatique.

L’Office européen des polices (Europol) a lancé lundi un nouveau portail en ligne «destiné à informer le public des dangers de l’extorsion par piratage et à aider les victimes à retrouver leurs données sans devoir payer de rançon aux cybercriminels», ont expliqué les différents organismes concernés dans un communiqué commun, à savoir Europol, la police néerlandaise et les entreprises de cybersécurité Kaspersky Lab et Intel Security. . Nom de code de ce programme: «No more ransom» («Plus de rançon»).

Lors de ces attaques, les pirates informatiques prennent le contrôle des PC, tablettes et smartphones en utilisant des logiciels extorqueurs, «ransomware» ou «rançongiciels», avant de réclamer de l’argent à l’utilisateur de l’appareil en échange du code de déblocage des données. «L’extorsion par piratage est une menace élevée pour la police européenne. Près des 2/3 des pays membres de l’UE mènent des enquêtes au sujet de cette forme d’attaque», a précisé Europol, basé à La Haye. Outre des conseils pour éviter la prise en otage de leurs données, comme par exemple l’importance d’effectuer des sauvegardes ou de se déconnecter immédiatement du réseau en cas d’attaque, le site web disponible uniquement en anglais offre également aux utilisateurs quatre outils de déchiffrement (Coinvault, Rannoh, RakhniDecryptor et Shade Decryptor) ainsi que 160’000 clés de déblocage de données en cas d’infection d’un appareil.

Par ailleurs, il est conseillé aux victimes de ne pas payer de rançons en cas de piratage mais d’immédiatement en faire part aux autorités. «De plus, il n’y a aucune garantie que payer vous rendra accès à vos données cryptées», précise le communiqué. (man/ats)

Author: David Mounir

Entrepreneur depuis les années 2000 où j'ai surfé sur la vague du Web en créant une société de développement internet sous le nom de connexion.ch. Membre de la Direction d'une grande banque Suisse de 2008 à 2014, j'ai maintenant orienté ma carrière dans la gestion de mes propres sociétés actives dans l'immobilier, l'assurance et le digital développement.

Share This Post On

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :